Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Annonces & Divers » Wagner en Centrafrique : comment Prigojine orchestre le retour de Dmitri Sytyi à Bangui
Wagner en Centrafrique : comment Prigojine orchestre le retour de Dmitri Sytyi à Bangui

Lu pour vous

 

Blessé dans une attaque au colis piégé en décembre et évacué en Russie, Dmitri Sytyi est sur le point de revenir en Centrafrique. L’occasion pour Evgueni Prigojine d’attaquer, une nouvelle fois, la France et les États-Unis.

Depuis plusieurs jours, le visage de Dmitri Sytyi est réapparu dans toutes les chaînes de communication Telegram du groupe Wagner. Selon les communicants d’Evgueni Prigojine, le jeune cadre de Wagner est sur le point de regagner Bangui. Il avait quitté la capitale centrafricaine en décembre dernier, après avoir été blessé par une attaque au colis piégé.

« La France, État soutien du terrorisme » Wagner avait alors saisi l’occasion de médiatiser l’évacuation sanitaire de son lieutenant – co-dirigeant des mercenaires et patron de la propagande en Centrafrique. Le groupe avait réussi à mobiliser une partie de la société civile pour se masser le long de la route menant l’ambulance de Sytyi à l’aéroport de Mpoko, à Bangui.

À LIRE Wagner en Centrafrique : pourquoi l’attaque contre Dmitri Sytyi peut mettre le feu aux poudres

Surtout, Wagner avait officiellement accusé les Occidentaux – Américains et, surtout, Français – d’avoir perpétré l’attaque contre le jeune homme. Evgueni Prigojine avait alors demandé au ministère russe des Affaires étrangères de lancer une procédure pour déclarer « la France, État soutien du terrorisme ». Cette version des faits avait été catégoriquement niée par les autorités françaises.

Accusations contre la CIA et la France

Fin février, les communicants de Wagner ont repris la même stratégie, en organisant une longue interview de Dmitri Sytyi avec la chaîne Russia Today France et son correspondant à Moscou. S’exprimant en français, le jeune homme, qui affirme avoir « perdu des doigts » et attendre une prothèse à la main droite, y reprend peu ou prou les mêmes accusations contre les Français et les Américains.

Selon lui, il aurait fait l’objet de menaces – ainsi que son ex-épouse française – avant l’attaque qui l’a visé en raison d’informations qu’il affirmait détenir sur des activités secrètes de la CIA, l’agence américaine de renseignements extérieurs, en Afrique, lancées à partir de la base des États-Unis à Obo, à l’est de la République centrafricaine.

Dmitri Sytyi affirme également que l’enquête menée par la police centrafricaine et par les mercenaires russes a permis de découvrir que le colis piégé contenait de l’explosif de qualité militaire, qui ne pourrait avoir été produit que par des laboratoires de pointe contrôlés par les services de renseignements français et américains en Afrique.

Contrer le rapprochement avec Macron ?

Le timing de cette nouvelle opération de communication de Wagner ne doit rien au hasard. Depuis plusieurs semaines, les États-Unis tentent en effet de s’impliquer davantage dans le dossier centrafricain, notamment en favorisant le départ de l’ancien président François Bozizé de N’Djamena. Quant à la France, elle pourrait aussi tenter de revenir dans le jeu centrafricain à la faveur de la tournée africaine d’Emmanuel Macron.

Comme l’a révélé Jeune Afrique, le président français s’est d’ailleurs entretenu ce 2 mars avec son homologue Faustin-Archange Touadéra, dont une partie de l’entourage s’inquiète de la mainmise de Wagner à Bangui. Si la diplomatie française reste prudente – souhaitant voir en première ligne la CEEAC et le Rwanda -, un réchauffement des relations est à l’ordre du jour.

À LIRE L’Afrique, un tremplin pour Evgueni Prigojine ?

Au grand dam d’Evgueni Prigojine ? Le 3 mars, Wagner a favorisé l’organisation à Bangui d’une manifestation de soutien à la Russie et de protestation contre le « chantage » et « l’oppression de l’Occident ». Comme l’interview-choc de Dmitri Sytyi, les photos et vidéos du défilé de Bangui ont abondamment été relayées par les chaînes de communication du groupe de mercenaires.

Jeune Afrique

 

 

Afrique: Patrice Talon condamne la présence de Wagner, si c’est pour des exactions

https://beninwebtv.com/ Par Cochimau S. Houngbadji

 

Patrice Talon s’est prononcé sur la présence du groupe russe Wagner en Afrique. Au micro de LCI, le président béninois s’est montré très prudent sur la question.

La présence de Wagner dans certains pays africains, notamment ceux qui sont en proie à l’insécurité, ne gêne pas Patrice Talon. « Si la mission de Wagner est purement sécuritaire, sur le principe, ce n’est pas condamnable », a-t-il déclaré.

Par contre, si le groupe de sécurité privé Wagner doit servir à la commission d’exactions, Patrice Talon pense que sa présence en Afrique est condamnable. « Si c’est pour servir un régime pour des exactions, celà est condamnable », a dit le président béninois.

De plus en plus, la Russie gagne du terrain en Afrique. Elle actualise ses relations diplomatiques avec plusieurs pays et se propose en solution contre l’insécurité de haut à travers le groupe Wagner dont la présence est fortement soupçonnée au Mali, en Centrafrique et au Burkina Faso.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
L’homme d’affaires français Pierre Castel, 96 ans, qui a fait fortune dans le vin et la bière, est accusé d’avoir dissimulé une partie de sa » ...la suite
Accusé d’espionnage, Juan Rémy Quignolot, un ancien militaire de 57 ans, a bénéficié de la méditation du président gabonais pour regagner la » ...la suite
Depuis quelques jours les Centrafricains vivant en Tunisie sont inquiets des agressions dont sont victimes les noirs africains. Ces agressions font su » ...la suite
Les infrastructures ont été officiellement remises ce lundi au gouvernement centrafricain en présence des partenaires. La prochaine étape de ce pr » ...la suite
La mission onusienne en Centrafrique a annoncé mercredi qu'elle aidera les autorités locales à réhabiliter le poste de douane de Béloko (ouest) d » ...la suite
La première session criminelle de l’année 2023 se déroulera du 06 février au 08 mars 2023, et l’audience du tirage au sort des jurés est pré » ...la suite
La filière nigérienne d'Orano, anciennement Areva, a exploité pendant 40 ans cette mine d'uranium dans le Sahara pour alimenter des centrales nucl » ...la suite
Mme Yellen, depuis vendredi à Dakar, première étape d'un déplacement en Afrique, a visité le site historique de Gorée en compagnie de son maire » ...la suite
Quand certains tuent par les armes, d’autres, en revanche, choisissent l’intoxication comme solution la plus simple pour exterminer une population » ...la suite
Le Président de la République, Son Excellence Professeur Faustin Archange Touadéra, a reçu en audience samedi 14 janvier 2023, au Palais de la Ren » ...la suite