Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Annonces & Divers » L'université Lyon 3 prévoit de retirer le titre honorifique de "Docteur" donné à l'ancien Président dictateur du Burkina Faso
L'université Lyon 3 prévoit de retirer le titre honorifique de

Lu pour vous

 

https://france3-regions.francetvinfo.fr/ Publié le 20/09/2022 à 17h20 • Mis à jour le 20/09/2022 à 18h48 Écrit par Alexandra Marie Ertiani.

18 ans après avoir accordé le titre de "Docteur honoris causa" à Blaise Compaoré, condamné à la prison à perpétuité pour l'assassinat de Thomas Sankara, l’Université Lyon 3 souhaite revenir sur cette distinction.

En 2004, Blaise Compaoré était décoré du titre de "Docteur honoris causa" de la prestigieuse université Jean Moulin dite Lyon 3. 

L'ancien dictateur du Burkina Faso a été "condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour l’assassinat, entre autres, de Thomas Sankara. Cette décision a été prise  " pour que l’université lyonnaise "lave l’affront  fait aux valeurs universitaires autant qu’au peuple burkinabé", explique Éric Carpano, le président de Lyon 3 dans un communiqué. 

L’ancien président burkinabé Blaise Compaoré a été condamné par contumace le 6 avril dernier par le tribunal militaire de Ouagadougou. Il a été jugé coupable d' "atteinte à la sureté de l’Etat" , "recel de cadavre" et "complicité d’assassinat", dans le cadre du meurtre, entre autres, de Thomas Sankara survenu le 15 octobre 1987 et du coup d’Etat lui permettant d'accéder au pouvoir. 

Une réputation à défendre

La réputation de l'Université Lyon 3 a déjà été ternie par plusieurs affaires. Historiquement les accusations de négationisme et les influence de certains groupes radicaux lui ont valu une image de "fac de droite, voire d'extrême droite". Plus récemment, des problèmes de racisme et de harcèlement ont été dénoncées par l'Unef. L'Unef, qui depuis 2004 dénonçait la distinction honorifique de Blaise Compaoré par Lyon 3 et faisait partie des associations qui à l'époque, avaient appelé à manifester contre cette décision. Dans un courrier adressé au président de l'université de l'époque l'association étudiante s'interrogeait déjà: 

"Quels éléments peuvent permettre à une Université de décerner un titre honorifique au responsable d’une telle gabegie, accompagnée d’une multiplication des violations des droits de l’Homme, au mépris d’un peuple soulevé comme un seul homme depuis fin 1998 sous le mot d’ordre « trop c’est trop » ?"

Dans un communiqué, M Carpano précise que "ce qui était déjà inacceptable en 2004 l’est encore davantage aujourd’hui" et que "l’Université Jean Moulin a gravement manqué à ces valeurs en décernant le 23 avril 2004" un titre à Blaise Compaoré,  un homme " ayant asservi son peuple durant des années et symbole d’une francophonie dévoyée par le néocolonialisme de la « Françafrique »". La décision de lui retirer son titre sera soumise au prochain conseil administratif de l’université. 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Au cours de sa visite, Piotr Hofmanski a rencontré les autorités et les victimes des différentes crises violentes que la RCA a traversées depuis 2 » ...la suite
Face à la popularité et la concurrence du soft power chinois ou russe, la France voit son image perdre en attractivité en Afrique. Le 1er septembr » ...la suite
Plusieurs manifestations sont organisées au Burkina Faso pour demander le départ de la présence française dans le pays. Paris n'exclut pas le ret » ...la suite
Attendu à la barre ce 18 novembre 2022, Rémy Juan Quignolot ne s’est pas à nouveau présenté aux juges. La défense de ce ressortissant françai » ...la suite
Il s’ouvre, ce samedi 19 novembre 2022, pour 48 heures, sur l’ile de Djerba, en Tunisie, le 18e sommet de la Francophonie après un report d’un » ...la suite
Le parquet centrafricain a ordonné des poursuites judiciaires contre un mercenaire français résident au Cameroun. Dans un communiqué, Benoit Na » ...la suite
La présidente de la Commission européenne a pressé les pays de l'hémisphère Nord à suivre l'exemple européen en accélérant leur aide financi » ...la suite
Glencore, géant suisse du négoce des matières premières, a été condamné jeudi par la justice britannique à payer 280 millions de livres, soit » ...la suite
Cette visite de quelques heures seulement avait pour principal but de de renouer la coopération militaire entre les deux Etats, cette dernière ayan » ...la suite
Le parti présidentiel fêtera dimanche 6 novembre les 40 ans de pouvoir de Paul Biya, 89 ans. Censé continuer à diriger le Cameroun jusqu'en 2025, » ...la suite