Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Economie » Comment fonctionnent les cryptomonnaies ?
Comment fonctionnent les cryptomonnaies ?

Lu pour vous

 

Lumière sur ces monnaies virtuelles qui prennent de plus en plus d'ampleur à travers le monde

 

Le concept de cryptomonnaie n’est pas récent, mais ce n’est que récemment qu’il a pris de l’ampleur et a été plus ou moins vulgarisé à travers le monde. Ainsi, de nos jours, il est important de savoir ce que sont les cryptomonnaies et comment elles fonctionnent.

LA CRYPTOMONNAIE, C’EST QUOI ?

Bitcoin, ethereum, dogecoin, litecoin : il existe actuellement de nombreuses cryptomonnaies. Même si elle est de plus en plus utilisée dans de nombreux domaines, on a parfois du mal à définir ce qu’est exactement la cryptomonnaie et comment ça fonctionne. Également appelée cryptodevise, cryptoactif ou cybermonnaie, la cryptomonnaie est définie comme étant un moyen d’échange numérique, crypté et décentralisé. Contrairement au dollar ou à l’euro, il n’y a pas d’autorité centrale qui gère et régule la valeur d’une cryptomonnaie.

Autrement dit, la cryptomonnaie est une forme de monnaie qui existe numériquement ou virtuellement et qui utilise la cryptographie pour sécuriser les transactions. Le bitcoin et la plupart des autres cryptomonnaies sont pris en charge par une technologie connue sous le nom de blockchain. Cette technologie permet de conserver un enregistrement infalsifiable des transactions faites avec de la cryptomonnaie et garde une trace de la possession et des propriétaires de cryptomonnaies.

Cela signifie qu’une blockchain est un registre open source qui répertorie toutes les actions réalisées avec de la cryptomonnaie. La création des blockchains a permis de résoudre un problème majeur rencontré au cours des projets avortés de création de monnaies purement numériques : celle d’empêcher les gens de faire des copies de leurs avoirs et d’essayer de les dépenser deux fois. Ainsi, les blockchains permettent de garantir l’intégrité des données financières et la propriété de la cryptomonnaie.

QU’EST-CE QUE LE MINAGE DE CRYPTOMONNAIE ?

Ce sont également les blockchains qui permettent de maintenir les gouvernements et les banques centrales hors du système monétaire, réduisant ainsi leur interférence et leurs manœuvres politiques. En revanche, les blockchains n’expliquent pas la création et l’existence des cryptomonnaies. En fait, la création d’une cryptomonnaie dépend de son architecture numérique ou de son code. Mais l’une des manières les plus courantes de créer une cryptomonnaie est un processus qui s’appelle le minage.

Le minage nécessite l’usage des réseaux massifs et décentralisés d’ordinateurs dans le monde entier afin de vérifier et protéger les blockchains. Même si tout le monde peut théoriquement faire du minage de cryptomonnaie, dans la pratique, ce processus nécessite des moyens colossaux qui ne sont pas à la portée de tous. En plus de la nécessité d’avoir des ordinateurs super-puissants, le minage est également un processus énergivore dans lequel les ordinateurs résolvent des énigmes complexes afin de vérifier l’authenticité des transactions sur le réseau. En récompense, les propriétaires de ces ordinateurs peuvent recevoir une cryptomonnaie nouvellement créée.

 

Qu’est-ce que la blockchain ?

Cette technologie peut offrir aux entreprises un haut niveau de transparence et de sécurité

La cryptomonnaie est de plus en plus présente dans notre vie moderne. Et lorsqu’on parle de cryptomonnaie, parler de blockchain est inévitable. Mais on en parle sans vraiment savoir ce que c’est. La question est donc de savoir qu’est-ce que la blockchain ?

UNE TECHNOLOGIE QUI A ÉTÉ VULGARISÉE GRÂCE À LA CRYPTOMONNAIE

Dans des termes simples, la technologie blockchain – ou chaîne de blocs – est définie comme un registre décentralisé et distribué qui enregistre la provenance d’un actif numérique. Les chaînes de blocs sont surtout connues pour leur rôle crucial dans les systèmes de cryptomonnaie, notamment le bitcoin. En effet, la blockchain est cruciale pour l’existence, l’intégrité et la sécurité des cryptomonnaies. En fait, de par sa conception inhérente, les données d’une blockchain ne peuvent pas être modifiées.

Autrement dit, la blockchain est une technologie d’enregistrement conçue pour rendre impossible le piratage du système ou la falsification des données qui y sont stockées, le rendant ainsi sécurisé et immuable. Comme son nom l’indique, une blockchain est composée d’une liste croissante d’enregistrements de blocs, et ces blocs sont liés ensemble de manière sécurisée à l’aide de la cryptographie. Notons que la cryptographie est une méthode de protection des informations et des communications par l’utilisation de codes.

Grâce à la cryptographie, seuls ceux qui sont autorisés à accéder aux informations protégées peuvent les lire et les traiter. Cette technologie est notamment dérivée de concepts mathématiques et d’un ensemble de calculs basés sur des règles appelés algorithmes pour transformer les informations et les rendre difficiles à déchiffrer. Autrement dit, cela signifie que la cryptographie est l’une des garanties qui assurent que les informations contenues dans les chaînes de blocs sont parfaitement sécurisées.

COMMENT SE FORME UNE BLOCKCHAIN ?

Par ailleurs, il faut comprendre que comme les blocs sont destinés à collecter des informations, ils ont ainsi des capacités maximales de stockage. Lorsque les blocs sont remplis, ils sont fermés et liés au bloc précédemment rempli, formant une chaîne de données. C’est ainsi que se forme une blockchain. Toutes les nouvelles informations qui suivent ces chaînes fraîchement ajoutées sont compilées dans un autre bloc nouvellement formé qui sera ensuite ajouté à une autre chaîne une fois remplie.

C’est cette structure qui permet de créer une chronologie irréversible des données lorsqu’elle est mise en œuvre de manière décentralisée. D’ailleurs, chaque bloc de la chaîne reçoit un horodatage exact – un dispositif qui lie une date et une heure exacte à une information ou à une donnée informatique – lorsqu’il est ajouté à la chaîne. De plus, chaque nouveau bloc est également associé à un identifiant appelé hachage. Chaque bloc possède un hachage qui lui est propre, et chaque hachage créé fait référence au hachage du bloc précédent.

Autrement dit, tous les blocs sont immuablement liés entre eux, et c’est ce qui les rend inviolables. Ainsi, la blockchain peut finalement être simplement décrite comme une technologie quasi infaillible pour assurer la protection de données numériques. Cependant, il n’y a pas que des avantages aux blockchains. Les blockchains sont notamment nocives pour l’environnement, car leur utilisation nécessite l’usage d’ordinateurs super-puissants très énergivores.

Source : Science Alert

Par Gabrielle Andriamanjatoson, le 8 août 2022

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
La Chine a supprimé les droits de douane sur 98 % des articles taxables provenant de plusieurs pays, dont neuf en Afrique. Cette décision fait su » ...la suite
La Cour constitutionnelle s’oppose à la possibilité d’obtenir la nationalité centrafricaine ou un terrain en échange d’un investissement dan » ...la suite
Un premier échec pour Faustin-Archange Touadéra. La Cour constitutionnelle centrafricaine a rejeté le projet de cryptomonnaie sango lancé il y a q » ...la suite
En République centrafricaine, c’est un coup dur pour le gouvernement. La Cour constitutionnelle rejette certaines dispositions du projet Sango lanc » ...la suite
Le Premier ministre japonais a dit vouloir contribuer à une "croissance de qualité" en Afrique, au premier jour samedi d'un sommet avec le continent » ...la suite
Les grandes institutions internationales n'ont eu de cesse de rabaisser leurs prévisions de croissance mondiale pour l'année Devant cette inflati » ...la suite
Certaines institutions souhaitent rejeter le Bitcoin et d’autres crypto-monnaies par le biais de réglementations et régulations parfois farfelues. » ...la suite
Pour le Président Faustin Archange Touadera, les effets néfastes des changements climatiques sur la chaîne alimentaire, la persistance de la pandé » ...la suite
Après avoir adopté le bitcoin (BTC) comme monnaie légale, la République centrafricaine a décidé de créer la sidechain et la crypto Sango. L’o » ...la suite