Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » RCA: la gestion de la mairie de Bangui à son tour épinglée dans un rapport
RCA: la gestion de la mairie de Bangui à son tour épinglée dans un rapport

 

 

Par RFI Publié le 30-08-2019 Modifié le 30-08-2019 à 06:41

 

En République centrafricaine, après le scandale lié à la mauvaise gestion de l’Assemblée nationale, c’est au tour de la mairie de Bangui d’être pointée du doigt. Dans une note ministérielle que RFI s’est procurée, datée du 22 juillet et adressée au chef du gouvernement, le ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation Augustin Yangana-Yahote fait un rapport critique sur l’état de gestion de la commune.

« La situation de la gestion de la mairie de Bangui est devenue extrêmement désastreuse et préoccupante, nécessitant une décision politique salutaire. » C’est ainsi que débute la note du ministre.

Ce dernier soulève de nombreux problèmes au sein de la mairie de Bangui : la gestion des ressources humaines et foncières qui a débouché sur plusieurs contentieux administratifs et judiciaires, des recrutements abusifs, une « gestion financière calamiteuse »…

La note précise qu’en 2018, sur plus de 2,2 milliards de francs CFA perçus des contribuables et de l’État, seuls 13 millions ont fait l'objet d’investissements.

La masse salariale et des assimilés occupent en 2018 plus de 141% des recettes propres de la commune. Des salaires attribués sans base juridique, supérieurs à deux ou trois fois les salaires de base. La note du ministre souligne une crise de confiance au sein de la mairie.

La mairie elle affirme que des contrôles réguliers sont menés par l’inspection générale d’État et par l'Inspection générale des finances. Elle assure être prête à recevoir tout organe compétent pour de nouveaux contrôles.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Longtemps critiquée pour la lenteur de sa mise en place, la juridiction créée en 2015 est à l’origine de 18 arrestations au sein de groupes arm » ...la suite
La Cour pénale spéciale, cour hybride lancée officiellement en octobre 2018 pour juger les crimes graves commis sur le territoire centrafricain dep » ...la suite
Dans sa question adressée au Vice-premier ministre, ministre de l'intérieur, sécurité et affaires coutumières Gilbert Kankonde lors de la pléni » ...la suite
Rwanda, l’argent du génocide (1/3). Vingt-cinq ans après les événements, « Le Monde » revient sur le financement du processus génocidaire qui » ...la suite
L’ancien interprète du juge Jean Louis Brugière et proche de Patrick Balkany, Fabien Singaye, dont les réseaux sont puissants en Centrafrique, é » ...la suite
Depuis le déploiement du 1er pont aérien humanitaire entre le France et la République Centrafricaine le 8 mai 2020, de folles rumeurs circulent aut » ...la suite
Alors qu’on lui prédisait un cataclysme sanitaire, le continent africain a pour l’instant été relativement épargné par la pandémie de Covid- » ...la suite
Alors qu’on lui prédisait un cataclysme sanitaire, le continent africain a pour l’instant été relativement épargné par la pandémie de Covid- » ...la suite
En RDC, l’enquête sur le trafic d’armes et de munitions entre Kinshasa, le Nord-Ubangi et certaines régions du sud de la Centrafrique est en cou » ...la suite
En RDC, l’enquête sur le trafic d’armes et de munitions entre Kinshasa, le Nord-Ubangi et certaines régions du sud de la Centrafrique est en cou » ...la suite