Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Politique » RCA : Les députés ont adopté avec amendements le code électoral
RCA : Les députés ont adopté avec amendements le code électoral

 

https://www.radiondekeluka.org  mercredi 24 avril 2019 12:01

 

Les députés ont adopté ce 23 avril avec amendement la loi portant code électoral de la République Centrafricaine. 126 députés sur 140 ont donné leur quitus à cette loi défendue par Augustin Yangana Yahoté, ministre de l'Administration du territoire.

La caution présidentielle passe de 5 à 15 millions de francs Cfa et les législatives de 100.000 à 250.000 francs Cfa. Entretemps le pouvoir table sur 25 millions pour la présidentielle et 1 million pour les législatives. Ce qui a divisé à l'hémicycle.

D'abord le président de l'Assemblée nationale Moussa Laurent Ngon-Baba qui soutient l'idée d'augmentation des cautions. "Au Cameroun, la caution est en hausse, au Congo démocratique et Brazzaville partout dans la sous-région, le coût des cautions est en hausse et pourquoi la RCA doit faire exception" a-t-il exhorté.

Dans le même élan, Clément Ndombé, député de Berberati justifie cette caution par le blocage de candidatures fantaisistes. "Nous sommes députés, nous savons ce que cela représente à l'intérieur du pays. Il faut augmenter la caution pour limiter le nombre des candidats qui viennent et après prendre en otage le président élu parce qu'ils ont participé aux élections. C'est pourquoi nous au MCU, nous estimons qu'il faut mettre terme à cela" a-t-il lancé.

La réplique de l'opposition n'a pas tardé. Anicet Georges Dologuélé qualifie de mesures discriminatoires l'augmentation de caution. "La loi ne doit pas porter les gênes d'exclusions. Si hier, la caution était à 25 millions, Touadéra ne serait pas candidat. Le MLPC a 40 ans, il est là, l'URCA a 4 ans nous sommes là et le MCU aujourd'hui à trois semaines pourquoi tout ça ?" S'est-il interrogé avant de demander "en quoi le nombre pléthorique des candidats pose problème ? Mais l'honorable Clément Ndombé n'est pas bien placé pour nous faire de leçon lui qui a été membre fondateur d'au moins cinq partis dans ce pays" a-t-il rétorqué.

Cette loi entre en vigueur dès sa promulgation et le président en exercice démissionne 6 mois avant l'ouverture de la campagne électorale.     

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le président de la République centrafricaine, déchirée par la guerre, a averti dimanche que la stabilité en Europe était conditionnée à la sta » ...la suite
Lors de la conférence de presse hebdomadaire du mouvement cœurs unis (MCU) de Faustin Archange Touadéra, animé par son porte-parole Evariste Gaman » ...la suite
Le 15 septembre 2019, lors de l’inauguration de la 33e Rencontre internationale de prière pour la paix, le président de la République centrafrica » ...la suite
Faustin-Archange Touadéra, le président de la République Centrafricaine est l’une des personnalités du monde politique qui prend part à la renc » ...la suite
La rencontre annuelle de la communauté Sant’Egidio se tient jusqu’au 17 septembre à Madrid, autour du thème la “Paix Sans frontières”. 300 » ...la suite
La visite du Président Faustin-Archange Touadera à l’Élysée, jeudi 5 septembre 2019, semble avoir été plus féconde que sa précédente rencon » ...la suite
Le président de la République centrafricaine a rencontré Emmanuel Macron pour désamorcer les tensions nées du rapprochement avec Moscou. La pa » ...la suite
Le président français Emmanuel Macron a rappelé jeudi à son homologue centrafricain Faustin Archange Touadéra, en visite à Paris, la nécessité » ...la suite
Le Président de la République, Son Excellence Professeur Faustin Archange Touadera a effectué une rencontre de travail ce matin du 05 septembre 201 » ...la suite
Dans l'agenda du président français Emmanuel MACRON de ce début du mois de septembre, le site du palais de l’Elysée annonce que le président de » ...la suite