Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » Paix : Grande réunion de travail à la Primature
Paix : Grande réunion de travail à la Primature

 

Le premier ministre Firmin Ngrébada a présidé ce mardi 16 avril 2019, une grande réunion regroupant le secrétaire général adjoint de l’ONU Jean-Pierre Lacroix, le commissaire à la paix et à la sécurité de l’UA Smail Chergui, le directeur général-Afrique du service européen pour l’action extérieure de l’UE Koen Vervaeke, le chef de la Minusca Mankeur Ndiaye, l’ambassadeur de l’UA en Centrafrique et l’ambassadrice de l’UE Samuella Isopi. La réunion s’inscrit dans le cadre de la mise au point sur la visite de terrain effectuée à Bambari et à Bangassou et la préparation de la grande rencontre du groupe international de soutien.

C’est du moins un succès après la signature de l’accord de paix qui a permis au pays d’entamer une nouvelle avancée pour son relèvement. Le premier ministre Firmin Ngrébada qui est un acteur formidable pour la signature dudit accord, tient quant à sa mise en œuvre, laquelle, avec la mission conjointe Gouvernement-partenaires internationaux cités ci-haut, une visite de terrain a été effectuée le 15 avril à Bambari et à Bangassou en vue de toucher du doigt la réalité des avancées significatives enregistrées après la signature de cet accord de paix et de la réconciliation.

A la fin de cette grande réunion élargie permettant de faire la mise au point de ce déplacement à l’intérieur du pays, Smail Chergui a confié à la presse que : « Nous constatons que la mise en œuvre de l’Accord de paix est en cours et bonne voie. Je profite de l’occasion pour réaffirmer la disponibilité des Nations-Unies-Union Africaine-Union Européenne à soutenir de manière déterminée cette mise en œuvre de l’accord et d’accompagner le gouvernement pour tous les efforts pour tous les actes qui sont attendus de part en matière de sécurité, le relèvement et la coopération ».

Jean-Pierre Lacroix de l’ONU a quant à lui préciser que cette réunion tenue avec le premier ministre centrafricain permet de confirmer l’engagement de l’ONU et ses Agences pour que cet accord de paix progresse en vue de permettre à la population de vivre en paix. Selon lui, le constat enregistré à Bambari et Bangassou, confirme qu’il y’a un net retour à la paix et la stabilité dans la région. C’est pour dire que chacun a compris que cet accord de paix est une opportunité unique pour le pays pour sortir définitivement des crises connues. Ce dernier a promis que l’ONU sera toujours aux côtés de la RCA pour lequel, « le gouvernement peut compter sur l’ONU pour des appuis multiformes ».  

Il faut noter que cet accord de paix est une nouvelle page qui s’ouvre pour le pays. « Cet accord de paix est une feuille de route, une boussole dont les partenaires s’engagent résolument pour sa mise en œuvre », a déclaré pour sa part, Koen Vervaeke de l’Union européenne qui a souligné que chacun des parties signataires de l’accord doit prendre sa responsabilité et les partenaires sont déterminés à accompagner la réussite de cet accord dont l’Europe accompagne la RCA depuis des années avec tout ce qu’elle offre dans le domaine de la sécurité et le développement, en témoigne les projets mis en œuvre.

 

@PRESSE PRIMATURE

 

Verbatim des déclarations du Commissaire à la Paix et à la Sécurité de l’Union africaine (UA), l’Ambassadeur Smail Chergui, du Secrétaire Général adjoint des Nations Unies aux opérations de paix, Jean-Pierre Lacroix, et du Directeur général Afrique du Service européen pour l’action extérieure de l’Union européenne (UE), Koen Vervaeke, suite à leur réunion avec le Premier Ministre de la République centrafricaine, Firmin Ngrebada.

 

Bangui, 16 avril 2019

 

Ambassadeur Smail Chergui, Commissaire à la paix et à la sécurité de l’UA

 

Nous venons d’avoir une séance de travail avec Son Excellence Monsieur le Premier ministre, et ce, suite à la visite que nous avons effectuée hier à l’intérieur du pays et qui nous permet aujourd’hui de constater que la mise en œuvre de l’Accord est en cours. Elle est en bonne voie et nous avons saisi cette occasion pour renouveler la disponibilité des trois organisations de soutenir de manière déterminée cette mise en œuvre et d’accompagner le Gouvernement pour tous les actes qui sont attendus de lui en matière de sécurité, en matière de relèvement économique et dans cet exercice, la relance de ses relations avec les pays voisins. Voilà en un mot, c’est ce à quoi nous nous sommes exercés ce matin. Merci.

 

Jean-Pierre Lacroix, Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de paix

 

D’abord en un mot, je voudrais remercier son Excellence Monsieur le Premier ministre de nous avoir reçu, Smail Chergui, Koen Vervaeke et le Chef de la MINUSCA, Mankeur Ndiaye. Nous avons eu avec Monsieur le Premier ministre une réunion extrêmement concrète, extrêmement tournée vers l’action, vers des points précis pour lesquels nous allons travailler ensemble. Nous avons réaffirmé le soutien total de la MINUSCA et le soutien total des Nations unies y compris des agences, des fonds et des programmes pour travailler ensemble afin que cet Accord progresse et que dans toutes les zones du pays, les populations puissent voir rapidement la différence. Cette réunion faisait suite à une visite de terrain hier où avec le Premier ministre nous sommes allés à Bambari et Bangassou. Nous avons pu observer sur place que le retour à la paix, le retour à la stabilité avance dans ces deux préfectures et que la paix est possible. Chacun doit comprendre que cet Accord est une fenêtre d’opportunité unique et que cette fenêtre nous devons éviter qu’elle se referme. Au contraire nous devons faire en sorte qu’elle soit grande ouverte pour que lorsque nous reviendrons d’ici quelques mois, nous voyons déjà des progrès encore plus substantiels. Donc comptez sur notre détermination et le peuple centrafricain, les autorités centrafricaines. Les signataires peuvent compter sur notre appui total.

 

Koen Vervaeke, Directeur général Afrique du Service européen pour l’action extérieure de l’UE

 

Merci bien au nom de l’Union européenne avec l’Accord de paix. Il y a une nouvelle phase qui s’est ouverte ici en République centrafricaine. La feuille de route, la boussole pour l’action centrafricaine mais aussi en soutien avec les partenaires, c’est évidemment sa mise en œuvre. La réunion que nous avons eu ce matin avec le Premier ministre a fait voix de cette détermination de ce Gouvernement de mettre en œuvre les différentes dispositions et pour faire en sorte que pour la population centrafricaine, cet accord fasse la différence. Il y a un nouveau Gouvernement qui est inclusif, qui englobe aussi les groupes armés et donc c’est une chance tout à fait inouïe pour aller de l’avant. Chacun doit prendre sa responsabilité et nous en tant que partenaires, nous sommes tout à fait déterminés à accompagner sa mise en œuvre, la mise en œuvre de l’Accord. L’Europe a été avec la République centrafricaine depuis des années avec tout ce que nous pouvons offrir dans le domaine de la sécurité, dans le domaine politique et dans le domaine du développement. Nous sommes tout à fait déterminés à continuer à apporter notre contribution. Un élément clef du succès, c’est la coopération entre Nations unies, l’Union africaine et l’Union européenne et je crois que notre présence ensemble ici en témoigne. Elle traduit aussi le travail quotidien et concret ici sur le terrain par nos trois organisations. Merci.

 


Strategic Communication & Public Information Division


MINUSCA HQ, PK4 Avenue B. Boganda
BP : 3338, Bangui, Central African Republic
Mail : publicinformation-minusca@un.org
Website: https://minusca.unmissions.org │
Facebook https://www.facebook.com/minusca.unmissions/
Twitterhttps://twitter.com/@UN_CAR
Flickr https://www.flickr.com/photos/unminusca/ 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
La connexion avec des groupes armés peuls du Sahel se rapproche dangereusement de Bangui. Il n’ y a guère que les protagonistes de l’Accord » ...la suite
Lu pour vous MANKEUR NDIAYE, un ancien ministre des Affaires étrangères du Sénégal qui dirige la mission de maintien de la paix de l'ONU en R » ...la suite
En cinq ans, d'exaction en exaction, la milice d'auto défense peule a étendu son emprise sur le nord-ouest du pays. Deux militaires de l'armée c » ...la suite
La France célèbre les 80 ans de l'appel du 18 juin 1940. Pour beaucoup de Français, les premiers mois de la France libre sont associés à l'exil » ...la suite
La République de Centrafrique a réalisé « des progrès importants pour faire avancer les réformes politiques», a assuré le secrétaire généra » ...la suite
A la suite de la décision du Conseil d'Etat vendredi, le chercheur François Graner revient sur sa victoire pour obtenir l'accès aux archives sur le » ...la suite
Les garants et facilitateurs de l'accord de paix du 6 février 2019 entre l'Etat centrafricain et les rebelles ont fermement condamné mercredi les d » ...la suite
Ce mardi matin, en Centrafrique, c’est en toute discrétion qu’a été transféré depuis l’aéroport de Bangui une personnalité recherchée pa » ...la suite
Comment expliquer l’afflux soudain de nouveaux dossiers devant la Cour pénale spéciale (CPS) ? Le tribunal mixte – qui reste sans procès cinq a » ...la suite
La justice tchadienne a ouvert une information judiciaire contre le chef rebelle centrafricain d’origine tchadienne, Abdoulaye Miskine, ainsi que tr » ...la suite