Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Afrique Centrale & la CEMAC » CAMEROUN / CENTRAFRIQUE : L’AXE ROUTIER DOUALA-BANGUI PARALYSÉ
CAMEROUN / CENTRAFRIQUE : L’AXE ROUTIER DOUALA-BANGUI PARALYSÉ

 

 http://www.actualite-news.com  Publié par Lassaad Ben Ahmed le 14 mars 2019.

 

Des centaines de camions bloqués dans l’est du Cameroun par des rebelles centrafricains dans la ville de Garoua-Boulaï à l’Est du Cameroun, depuis le 3 mars. Ils veulent être représentés dans le gouvernement centrafricain.


Des rebelles du Front démocratique du peuple centrafricain (Fdpc) ont érigé des barrières sur l’axe routier principal Douala-Bangui, empêchant tout échange commercial entre le Cameroun et la Centrafrique, a annoncé à Anadolu le gouverneur de l’Est, Grégoire Mvongo.

« Les camions vides en provenance de Bangui sont bloqués à Beloko en République centrafricaine (RCA) et ceux chargés de marchandises en provenance de Douala, avec des denrées alimentaires, sont garés à Garoua-Boulaï (est du Cameroun), car des rebelles ont érigé des barrières à Beloko, juste à côté de Garoua-Boulaï », rapporte le gouverneur de la région de l’Est.

Depuis le 3 mars, les commerçants camerounais partis de Douala s’impatientent de rejoindre la capitale centrafricaine, Bangui, pour livrer les marchandises.

« Le bataillon bangladais des Casques bleues escortait les camions de marchandises venant de Bangui jusqu’à la frontière camerounaise. Mais depuis le 3 mars, l’axe routier est couvert par plusieurs rebelles qui détiennent, tous, des armes de guerre de marque AK 47 et des lance-roquettes. Des vivres commencent à pourrir dans les camions et des convoyeurs commencent à perdre patience », lamente un commerçant camerounais : Toukam Paulin.

Les rebelles revendiquent un poste dans le nouveau gouvernement centrafricain pour ouvrir la route.

« Suite au non-respect de l’accord de paix de Khartoum, le Front démocratique du peuple centrafricain (FDPC) a décidé, de bloquer la route reliant le Cameroun et la Centrafrique. Je vous invite à éviter cet axe jusqu’à nouvel ordre », avait annoncé le général Abdoulaye Miskine dans un communiqué en date du 6 mars.

Les gouvernements centrafricain et camerounais n’ont toujours pas réagi à ce blocage qui perturbe l’intégration sous régionale et la libre-circulation des hommes et des biens sur le corridor Douala-Bangui.

Pays enclavé à l’intérieur du continent, la Centrafrique se ravitaille en marchandises, principalement à travers le port commercial de Douala. Ainsi, le corridor Douala-Bangui, long de 1500 km, constitue un axe vital pour l'approvisionnement du pays.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le trafic sur le corridor Brazzaville, au Congo, et Bangui, en République centrafricaine, vital pour les échanges commerciaux entre les pays, devrai » ...la suite
La décision des autorités camerounaises de maintenir les échanges avec les autres pays de la Cemac, en dépit de la fermeture des frontières déci » ...la suite
Le Président de la République Centrafricaine Faustin-Archange Touadera s’est rendu le 22 Avril dans la capitale de la République Démocratique du » ...la suite
Ce 13 avril 2020, entre en vigueur sur l’ensemble du territoire camerounais, la mesure gouvernementale imposant à toute la population le port du m » ...la suite
Ce 13 avril 2020, entre en vigueur sur l’ensemble du territoire camerounais, la mesure gouvernementale imposant à toute la population le port du m » ...la suite
Au Tchad, le président Idriss Déby annonce que Boko Haram a été chassé du territoire. Le chef de l’Etat tchadien qui s’est rendu sur le thé » ...la suite
Le Directeur général adjoint du Fonds Monétaire International (FMI), le Chinois Tao Zhang a annoncé, le 2 avril 2020, que le FMI accorderait une a » ...la suite
La Convention tchadienne de défense des droits de l’homme est montée au créneau. Elle dénonce l’existence de plus d’une dizaine de cachots s » ...la suite
Makaila Nguebla : les combats de Mboma dans le Lac Tchad, ont été d’une rare violence et une défaite véritable pour l’armée d’Idriss Deby p » ...la suite
Le chef de l'Etat Idriss Déby annonce le lancement à compter de ce dimanche matin de l'opération "Colère de Bomo" contre Boko Haram. "Nous devo » ...la suite