Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Politique » Centrafrique : le gouvernement annonce la gratuité des soins médicaux en faveur des vulnérables
Centrafrique : le gouvernement annonce la gratuité des soins médicaux en faveur des vulnérables

 

 

Bangui (© 2019 Afriquinfos)- En République Centrafricaine, les enfants de moins de cinq ans, les femmes enceintes, les femmes allaitantes, et les victimes des violences basées sur le genre, bénéficieront désormais de la gratuité des soins médicaux, a annoncé samedi le porte-parole de la présidence de la République.

Le conseiller en communication et porte-parole de la présidence, Albert Yaloké Mokpeme, a rendu public un décret instituant la gratuité ciblée des soins dans toutes les formations sanitaires publiques et conventionnées de la République centrafricaine lors de son point de presse hebdomadaire ce samedi.

Le financement des mesures de gratuité ciblée des soins est assuré par l’Etat et les partenaires techniques et financiers. Cependant, un arrêté conjoint du ministre de la Santé et de celui des Finances et du Budget devra fixer la liste des prestations concernées par niveau de soins ainsi que les modalités de gestion, de suivi et de contrôle de l’application effective de la gratuité ciblée des soins qui seront décrites dans un manuel de procédure découlant de l’arrêté conjoint.

Xavier-Gilles CARDOZZO

 

 

Centrafrique : la gratuité ciblée des soins médicaux en faveur des vulnérables

 

French.china.org.cn | Mis à jour le 17-02-2019

 

Le gouvernement centrafricain a institué la gratuité des soins en faveur des enfants de moins de cinq ans, des femmes enceintes, des femmes allaitantes, et des victimes des violences basées sur le genre, a annoncé samedi le porte-parole de la présidence de la République.

Profitant de son point de presse hebdomadaire ce samedi sur les activités du président de la République Faustin-Archange Touadéra, le conseiller en communication et porte-parole de la présidence, Albert Yaloké Mokpeme, a rendu public un décret instituant la gratuité ciblée des soins dans toutes les formations sanitaires publiques et conventionnées de la République centrafricaine.

S'agissant des formations sanitaires privées, le décret indique que la gratuité ciblée des soins en leur sein est volontaire. Toutefois, ajoute le décret, les responsables des formations sanitaires privées doivent signer au préalable une convention à propos avec le ministre de la Santé afin de préciser les conditions et les modalités qui s'y rapportent.

Il est précisé que le financement des mesures de gratuité ciblée des soins est assuré par l'Etat et les partenaires techniques et financiers. Cependant, un arrêté conjoint du ministre de la Santé et de celui des Finances et du Budget devra fixer la liste des prestations concernées par niveau de soins ainsi que les modalités de gestion, de suivi et de contrôle de l'application effective de la gratuité ciblée des soins qui seront décrites dans un manuel de procédure découlant de l'arrêté conjoint.

Enfin, la mise en œuvre des mesures de gratuité ciblée des soins sera progressive. 

Source: Agence de presse Xinhua

 

2 commentaires

N
VULNERABLES OU PAS, ON EST TOUS SENSES TOMBER UN JOUR MALADE. DANS CE CADRE DE L'INEVITABLE, LE VRAI PROBLEME C'EST LE MANQUE DE MOYENS FINANCIERS A 80% DE CENTRAFRICAINS POUR PAYER LES SOINS; RESULTAT: SI VOUS N'AVEZ PAS D'ARGENT POUR SOIGNER VOTRE MALADIE GRAVE ET SI VOUS N'AVEZ AUCUN AUTRE MOYEN DE RECOURS, VOUS MOAS D'ARGENT POUR SOIGNER VOTRE MALADIE GRAVE ET SI VOUS N'AVEZ AUCUN AUTRE MOYEN DE RECOURS, VOUS MOUREZ. EN REVANCHE, CEUX QUI ONT LES MOYENS, LES PLUS FORTUNES ENVIRON 20% SE FONT SOIGNER A L'ETRANGER ET SAUVENT LEUR VIE. SI CEUX QUI SONT FAVORISER FINANCIEREMENT VONT SE SOIGNER A L'ETRANGER, EN REVANCHE, L'ETAT PAR SA MISSION DE PROTECTION SOCIALE DOIT PRENDRE TOTALEMENT EN CHARGE LES SOINS DES PLUS DEMUNIS D'OU LA MISE EN PLACE D'UNE COUVERTURE DE MALADIE UNIVERSELLE (CMU) PERMETTANT L'ACCES AUX SOINS DES PLUS DEFAVORISES. C'EST UN DISPOSITIF QUI PERMET DE SAUVER BEAUCOUP DE VIE EN CENTRAFRIQUE. L'ETAT A UN MOMENT DOIT DEPASSER LE CADRE DES PERPETUELLES DE DISCUSSIONS POLITIQUES PARFOIS INUTILES ET ALLER VERS LE PEUPLE POUR REGLER LEURS PROBLEMES DE SANTE PUBLIQUE (MANQUE DE SYSTEME DE SOINS GRATUITS POUR LES PERSONNES DEMUNIES). SI CELA EST REGLE, C'EST PAR CET EXEMPLE QUE LE BAS PEUPLE RECONNAÎTRA DE MANIERE DIRECTE LES BONNES ACTIONS DU POUVOIR EN PLACE. » lire la suite
N
C'EST BIEN LA GRATUITE DES SOINS POUR LES MALADES LES PLUS VULNERABLES. MAIS POURQUOI NE PAS ATTRIBUER CARREMENT SOUS CERTAINES CONDITIONS UNE CARTE DE SOINS GRATUITS A L'EXEMPLE DE CARTE D'AIDE MEDICALE D'ETAT (AME) AUX PERSONNES SANS RESSOURCES QUE DE CIBLER UNIQUEMENT LA CATEGORIE DES MALADES VULNERABLES ? COMMENT A PERSONNES SANS RESSOURCES QUE DE CIBLER UNIQUEMENT LA CATEGORIE DES MALADES VULNERABLES ? COMMENT ALORS SE SOIGNER LORSQU'ON N'A PAS D'ARGENT ? » lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Les autorités et les quatorze groupes rebelles signataires de l’accord de paix en Centrafrique se sont mis d’accord, le 20 mars à Addis Abeba, e » ...la suite
«Je suis heureux d'annoncer qu'aujourd'hui au siège de l'Union africaine, les signataires ont trouvé un accord sur un gouvernement inclusif en Cent » ...la suite
Son avenir politique se joue peut-être au cours des négociations qui se sont ouvertes à Addis-Abeba pour tenter de sauver l’Accord de paix signé » ...la suite
Les Présidents Félix Antoine Tshilombo et Faustin-Archange Touadera se sont entretenus en tête-à-tête lundi, à la Cité de l’Union africaine. » ...la suite
Le 8 mars 2019, la CRPS de Me Nicolas TIANGAYE, le RPR de Ferdinand Alexandre NGUENDET et le MDREC de Joseph BENDOUNGA avait rendu publique une "Déc » ...la suite
L’Assemblée nationale centrafricaine a ouvert sa session ordinaire 2019 le 1er mars 2019. Cette session devra tabler sur des textes favorisant la m » ...la suite
La route d’approvisionnement du Cameroun était toujours coupée samedi par le groupe armé FDPC en contestation. Au cours de cette semaine, une diz » ...la suite
Le Groupe de Travail de la Société Civile (GTSC) a dénoncé dans une conférence de presse ce 5 février à Bangui, le caractère non inclusif du G » ...la suite
Le gouvernement dirigé par Firmin Ngrébada continue d'être critiqué par les parties signataires de l'accord de paix promulgué le 6 février à Ba » ...la suite
Après le remaniement ministériel, censé symboliser la mise en œuvre de l'accord de Khartoum conclu le mois dernier entre groupes rebelles et autor » ...la suite