Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Afrique Centrale & la CEMAC » Le Congo et la Centrafrique s’harmonisent sur leur interconnexion par fibre optique
Le Congo et la Centrafrique s’harmonisent sur leur interconnexion par fibre optique

 

(Agence Ecofin) vendredi, 23 novembre 2018 16:10 - Le ministre congolais des Postes, Télécommunications et de l'Economie numérique, Léon Juste et son homologue de la République centrafricaine, Justin Gourna Zacko se sont rencontrés le 20 novembre 2018 à Brazzaville. L’objectif de la rencontre était d’harmoniser les procédures d’interconnexion des deux pays par fibre optique. Le projet est financé par la Banque africaine de développement (BAD).

Justin Gourna Zacko a déclaré que « les études de surveillance sont déjà faites depuis le Congo jusqu'à Salo, en territoire centrafricain. C'est la coordination congolaise qui a mené ces études. Donc, je suis venu voir mon homologue parce qu'étant entendu qu'une partie de ce tronçon se trouve sur le sol centrafricain, comment allons-nous faire pour que cela soit géré convenablement entre les deux pays ».

Le patron du secteur TIC et télécoms centrafricain a indiqué « qu’au niveau de la République centrafricaine, nous sommes sur les études afin de choisir l'entreprise qui va exécuter les travaux d'interconnexion. Nous avons déjà pu mettre en place l'unité de coordination. Les études sont en train d'être faites ».

L’interconnexion entre le Congo et la Centrafrique sera réalisée côté Congo, à travers la pose de la fibre optique sur le lit de la Sangha. L’infrastructure quittera Pokola jusqu'à la frontière Bomassa, en passant par Ouesso et Kabo. Soit 136 km de fibre sous-fluviaux.

Du côté de la Centrafrique, la fibre optique quittera Bomassa jusqu’à Bangui, soit 147 km.

L’interconnexion devrait être effective au mois de janvier 2020.

 

1 commentaire

S
En principe ce genre de projet d'interconnexion de fibre optique devrait être pré-analysé du côté centrafricain et attendre le moment opportun pour finaliser l'aspect technique de standard des appareils des 2 côtés des pays frontaliers Congo-Brazza et R.C.A.

Il en sera de même pour le projet maris des pays frontaliers Congo-Brazza et R.C.A.

Il en sera de même pour le projet maritime, de la réalisation d'un port fonctionnel moderne de Moungoumba, avec un grand parc de stockage pour le transit, faisant toujours la liaison avec le port de Brazzaville, sur la période des hautes saisons fluviales. Ainsi Bangui pourra être désengorgée du couloir port de Douala-Bangui (la concurrence se met en place), encore faut-il qu'il y ait une réelle volonté étatique de réaliser ce projet qui ne peut être que bénéfique pour les centrafricains pendant au moins 6 mois.
Gains de temps en distances kilométriques par rapport au port de Douala, car moins d'usures d'amortisseurs et pneus à partir du port de Moungoumba pour aller à Bangui.

Quant à la réalisation du port de Moungoumba , il serait mieux et bien de mettre la concurrence sur d'autres maîtrises d'œuvres que celles qui ont la mauvaise habitude de rafler les contrats portuaires fluviaux/maritimes sur les côtes ouest du continent africain.
» lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le colonel Orock Samuel Tabot commandant du 6e contingent camerounais de la Mission multidimensionnelle des Nations unies pour la stabilisation de la » ...la suite
Dès cette année 2020, les établissements de crédit de la Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée Équatoriale et Tchad) seront désor » ...la suite
Au terme des récents entretiens annuels concernant les politiques communes de la Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée Équatoriale et » ...la suite
La réforme de la CEEAC, qui dote l’organisation d’une architecture institutionnelle ambitieuse au regard des nouveaux enjeux, condamne la Communa » ...la suite
Les travaux de la 14ème session de la commission de coopération Tchad-Centrafrique ont pris fin samedi à N'Djamena. Les deux parties ont défini de » ...la suite
Ndjamena accueille, depuis le vendredi 20 décembre, la commission mixte Tchad-Centrafrique. Il s’agit d’une réunion qui regroupe les deux États » ...la suite
LA REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE A GAGNE CINQ (5) MEDAILLES A LA COMPETITION PANAFRICAINE DE BOXE DE YAOUNDE, DONT TROIS (3) EN OR ET DEUX (2) EN ARGENT. » ...la suite
Au Tchad, la conférence des évêques a présenté le 13 décembre sa lettre de Noël, un texte publié habituellement à la veille des fêtes de fin » ...la suite
« Il se prépare un plan de déstabilisation de deux Etats de la sous-région à savoir : le Cameroun et la République Centrafricaine », a appris c » ...la suite
« Il se prépare un plan de déstabilisation de deux Etats de la sous-région à savoir : le Cameroun et la République Centrafricaine »; a appris c » ...la suite