Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Afrique Centrale & la CEMAC » Le Congo et la Centrafrique s’harmonisent sur leur interconnexion par fibre optique
Le Congo et la Centrafrique s’harmonisent sur leur interconnexion par fibre optique

 

(Agence Ecofin) vendredi, 23 novembre 2018 16:10 - Le ministre congolais des Postes, Télécommunications et de l'Economie numérique, Léon Juste et son homologue de la République centrafricaine, Justin Gourna Zacko se sont rencontrés le 20 novembre 2018 à Brazzaville. L’objectif de la rencontre était d’harmoniser les procédures d’interconnexion des deux pays par fibre optique. Le projet est financé par la Banque africaine de développement (BAD).

Justin Gourna Zacko a déclaré que « les études de surveillance sont déjà faites depuis le Congo jusqu'à Salo, en territoire centrafricain. C'est la coordination congolaise qui a mené ces études. Donc, je suis venu voir mon homologue parce qu'étant entendu qu'une partie de ce tronçon se trouve sur le sol centrafricain, comment allons-nous faire pour que cela soit géré convenablement entre les deux pays ».

Le patron du secteur TIC et télécoms centrafricain a indiqué « qu’au niveau de la République centrafricaine, nous sommes sur les études afin de choisir l'entreprise qui va exécuter les travaux d'interconnexion. Nous avons déjà pu mettre en place l'unité de coordination. Les études sont en train d'être faites ».

L’interconnexion entre le Congo et la Centrafrique sera réalisée côté Congo, à travers la pose de la fibre optique sur le lit de la Sangha. L’infrastructure quittera Pokola jusqu'à la frontière Bomassa, en passant par Ouesso et Kabo. Soit 136 km de fibre sous-fluviaux.

Du côté de la Centrafrique, la fibre optique quittera Bomassa jusqu’à Bangui, soit 147 km.

L’interconnexion devrait être effective au mois de janvier 2020.

 

1 commentaire

S
En principe ce genre de projet d'interconnexion de fibre optique devrait être pré-analysé du côté centrafricain et attendre le moment opportun pour finaliser l'aspect technique de standard des appareils des 2 côtés des pays frontaliers Congo-Brazza et R.C.A.

Il en sera de même pour le projet maris des pays frontaliers Congo-Brazza et R.C.A.

Il en sera de même pour le projet maritime, de la réalisation d'un port fonctionnel moderne de Moungoumba, avec un grand parc de stockage pour le transit, faisant toujours la liaison avec le port de Brazzaville, sur la période des hautes saisons fluviales. Ainsi Bangui pourra être désengorgée du couloir port de Douala-Bangui (la concurrence se met en place), encore faut-il qu'il y ait une réelle volonté étatique de réaliser ce projet qui ne peut être que bénéfique pour les centrafricains pendant au moins 6 mois.
Gains de temps en distances kilométriques par rapport au port de Douala, car moins d'usures d'amortisseurs et pneus à partir du port de Moungoumba pour aller à Bangui.

Quant à la réalisation du port de Moungoumba , il serait mieux et bien de mettre la concurrence sur d'autres maîtrises d'œuvres que celles qui ont la mauvaise habitude de rafler les contrats portuaires fluviaux/maritimes sur les côtes ouest du continent africain.
» lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le trafic sur le corridor Brazzaville, au Congo, et Bangui, en République centrafricaine, vital pour les échanges commerciaux entre les pays, devrai » ...la suite
La décision des autorités camerounaises de maintenir les échanges avec les autres pays de la Cemac, en dépit de la fermeture des frontières déci » ...la suite
Le Président de la République Centrafricaine Faustin-Archange Touadera s’est rendu le 22 Avril dans la capitale de la République Démocratique du » ...la suite
Ce 13 avril 2020, entre en vigueur sur l’ensemble du territoire camerounais, la mesure gouvernementale imposant à toute la population le port du m » ...la suite
Ce 13 avril 2020, entre en vigueur sur l’ensemble du territoire camerounais, la mesure gouvernementale imposant à toute la population le port du m » ...la suite
Au Tchad, le président Idriss Déby annonce que Boko Haram a été chassé du territoire. Le chef de l’Etat tchadien qui s’est rendu sur le thé » ...la suite
Le Directeur général adjoint du Fonds Monétaire International (FMI), le Chinois Tao Zhang a annoncé, le 2 avril 2020, que le FMI accorderait une a » ...la suite
La Convention tchadienne de défense des droits de l’homme est montée au créneau. Elle dénonce l’existence de plus d’une dizaine de cachots s » ...la suite
Makaila Nguebla : les combats de Mboma dans le Lac Tchad, ont été d’une rare violence et une défaite véritable pour l’armée d’Idriss Deby p » ...la suite
Le chef de l'Etat Idriss Déby annonce le lancement à compter de ce dimanche matin de l'opération "Colère de Bomo" contre Boko Haram. "Nous devo » ...la suite