Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Annonces & Divers » La MINUSCA condamne la mort de civils et renforce la sécurité du camp de déplacés de Bria
La MINUSCA condamne la mort de civils et renforce la sécurité du camp de déplacés de Bria

COMMUNIQUÉ DE PRESSE



La MINUSCA condamne la mort de civils et renforce la sécurité du camp de déplacés de Bria

 


Bangui, 7 septembre 2018 - La MINUSCA condamne fermement le meurtre de neuf personnes déplacées internes à Bria, dans la préfecture de Haute-Kotto (centre-est de la République centrafricaine), suite à de violents affrontements entre des groupes armés FPRC et anti-Balaka. La Mission réitère son engagement à mener des enquêtes pour déterminer les responsabilités en vue de poursuites judiciaires appropriées. De même, la Mission a renforcé la sécurité du camp de déplacés de PK3 pour protéger la population.

La police de la MINUSCA enquête sur des informations selon lesquelles neuf personnes déplacées de PK3 ont été enlevées jeudi à l'extérieur du camp et tuées. La Mission a immédiatement envoyé une patrouille après avoir été informée du meurtre et a pu récupérer les cadavres sur l'axe Ippy.

Par ailleurs, la MINUSCA appelle la population civile au calme et dénonce la manifestation hostile de 400 civils dans la matinée de ce vendredi devant son quartier général à Bria. Les manifestants ont lancé deux grenades à l’intérieur du camp, lesquelles ont explosé sans faire des victimes. Une réunion a ensuite été organisée entre les représentants de la MINUSCA et des personnes déplacées internes pour apaiser les tensions.  La MINUSCA a multiplié les patrouilles dans la ville pour protéger la population civile et prévenir une nouvelle escalade de la violence.

La MINUSCA exhorte tous les groupes armés à cesser toute violence contre les civils, à mettre un terme à la tension actuelle dans la région, et rappelle que les auteurs d’attaques contre des civils seront arrêtés et traduits en justice.

Dans le contexte actuel de dialogue sous les auspices de l'Union africaine et des efforts de paix locaux pour réduire les tensions et favoriser la cohésion sociale, les groupes armés doivent respecter leurs engagements à mettre un terme à la violence.

 

United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in the Central African Republic

Vladimir Monteiro

Spokesperson/Porte-parole

MINUSCA - Avenue Barthélemy Boganda BP 3338 Bangui, Central African Republic

Cellphone: + 236 75980772 - 72259932 | Extension : (173) 5545/5506 | Tetra : 10874

E-mail: monteiro6@un.org | Skype : Vladimir.Monteiro4 | Twitter : @MonteVlad

https:// minusca.unmissions.org

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le Premier Citoyen de la Ville de Bangui Emile-Gros-Raymond NAKOMBO a visité hier matin la société sino-africaine<> représentée par son » ...la suite
Un chercheur congolais a obtenu un visa qui lui permet de demander l’asile en France après avoir quitté la RDCongo où il s’estime inquiété en » ...la suite
Le convoi des 16 véhicules tactiques qui seront cédés à la Gendarmerie mobile par la France est arrivé du Cameroun le 9 juillet dernier. Ces véh » ...la suite
La vente aux enchères de trophées et souvenirs personnels de Boris Becker a rapporté 765.000 euros, une somme destinée à éponger une partie de s » ...la suite
Un chercheur congolais a obtenu un visa qui lui permet de demander l’asile en France après avoir quitté la République démocratique du Congo où » ...la suite
Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, et son homologue malien, le général Ibrahim Dahirou Dembelé, ont signé, le 26 juin 2019 à Mo » ...la suite
Au début du mois de juillet, le Président de la République Centrafricaine Faustin-Archange Touadéra a rencontré l’Ambassadeur de la Russie Vlad » ...la suite
La ministre des Armées Florence Parly a assisté aujourd’hui à la prise de commandement par la France de la mission EUTM-RCA (European Union Train » ...la suite
La ministre française des Armées, Florence Parly sera en République centrafricaine, lundi, pour assister « à la prise de commandement par la Fran » ...la suite
300 soldats français sont actuellement déployés en République centrafricaine. La ministre française des Armées, Florence Parly sera en Rép » ...la suite