Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

Centrafrique : L’Institut Pasteur et l’Université de Bangui préparent les premières journées scientifiques de Bangui

 

PAR FRIDOLIN NGOULOU LE 7 SEPTEMBRE 2018

 

BANGUI, 07 aout 2018 (RJDH)- L’Institut Pasteur de Bangui et l’Université de Bangui projettent en novembre prochain les premières journées scientifiques de Bangui autour du thème « Interactions hôte-pathogènes en Afrique tropicale » afin de mettre en avant la santé humaine, animale et végétale.

Cette rencontre scientifique vise à contribuer à une meilleure connaissance, surveillance et prise en charge des pathologies infectieuses et environnementales. Cet événement contribue à l’accroissement de la visibilité des travaux de recherche et à leur diffusion dans le monde en ce qui concerne la lutte contre les maladies infectieuses.

Spécialistes, médecins, chercheurs et étudiants du monde entier se réuniront pour cet événement francophone exceptionnel dont l’objectif est de « stimuler les discussions et de générer de nouvelles perspectives aussi bien pratiques que théoriques dans les défis contre les maladies infectieuses ».

Selon l’institut Pasteur de Bangui, la quasi-totalité des 15 millions de décès annuels dus aux maladies infectieuses dans le monde survient dans les pays à faibles ressources économiques comme la République Centrafricaine. Ainsi, la lutte contre ces maladies est devenue un objectif prioritaire mondial. L’Afrique Sub-saharienne demeure la région du monde la plus touchée  par ces décès d’origine infectieuse dont une large part pourrait être évitée.

Les participants auront à discuter sur les co-infections par le VIH et les autres agents pathogènes, la surveillance épidémiologique et physiopathologique des maladies vectorielles chez les humains, les animaux et les végétaux, l’émergence de la résistance aux anti-infectieux, les maladies émergentes et ré-émergentes humaines, animales et végétales et la prise en charge des maladies transmissibles de la mère à l’enfant.

L’Institut Pasteur est une fondation privée reconnue d’utilité publique en Centrafrique. Il est créé en 1961 et fait partie du Réseau International des Instituts Pasteur. Ses activités sont centrées sur la recherche, la santé publique et l’enseignement et travaillent en étroite collaboration avec l’Université de Bangui.

 

 

Centrafrique : Une nouvelle agence de la CBCA dénommée « Liti ngou » inaugurée à Bangui

 

PAR JUDICAEL YONGO LE 7 SEPTEMBRE 2018

 

BANGUI, le 07 Septembre 2018(RJDH) —-La Commercial Bank Centrafrique(CBCA) vient d’inaugurer ce 07 septembre une nouvelle succursale « agence Li ti ngou » dans la capitale pour satisfaire la demande de sa clientèle. Elle met à la disposition de ses usagers des services SMS banking et E-banking pour des transactions financières à Bangui et au niveau Sous-Régional.

La nouvelle agence « Liti ngou » est située proche de la banque BISC dans le 1èrarrondissement de Bangui. La cérémonie inaugurale a été lancée ce 07 septembre par le Ministre des Finances et du Budget Henry Marie Dondra qui a souligné l’importance de cette succursale dans l’économie centrafricaine. Occasion pour le membre du gouvernement d’appeler la CBCA à aller au-delà de la capitale,  « je suis en train de voir le développement d’une banque portée essentiellement par l’Etat centrafricain avec son soutien afin de rendre pérennes les activités de la Banque. Par l’ouverture de cette succursale, je voudrai exhorter la direction de la CBCA à aller au-delà dans certaines villes du pays avec l’effort du gouvernement dans le déploiement des FACA dans nos provinces et aider les centrafricains qui sont dans le besoin », a exhorté le Ministre des Finances.

CBCA met à la disposition de sa clientèle deux grands produits à savoir « la carte visa et E-banking pour permettre aux clients de consulter en temps réel leurs comptes et d’utiliser la carte visa pour des opérations au niveau de la sous-région. « nous allons mettre en œuvre deux grands projets : la carte visa et E-banking, dans l’optique de répondre à certaines préoccupations de nos clients, de consulter leur compte en temps réel une fois l’opération est faite, et la carte visa qui peut être utilisée dans les guichets de toutes les banques du pays et également de la sous-région», a indiqué le Directeur général de la CBCA Hervé Gislain Kogboma-Yogo.

Le bâtiment qui abrite l’agence CBCA « Liti ngou » a servi en 1954, la toute première agence de l’histoire de l’institution. Elle est aujourd’hui la cinquième agence de la Commercial Bank Centrafrique(CBCA) du pays après l’agence centrale, du Km5, de Bouar et de Berberati.

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
En République centrafricaine (RCA), la création d’une intersyndicale est une première. Dix-sept organisations -sur dix-huit- se sont réunies sou » ...la suite
La circulation sur l’avenue de France est perturbée par les soldats admis à la retraite. Ces derniers réclament le versement des rappels liés à » ...la suite
Pour réclamer leur pension, quelques 800 soldats admis à la retraite au mois de mars dernier ont manifesté ce lundi en empêchant la circulation ro » ...la suite
La Coordinatrice humanitaire, Najat Rochdi, est profondément alarmée par la hausse de tensions dans la ville de Bria suite à une série d'incidents » ...la suite
La situation humanitaire à Alindao, ville charnière du sud-est de la Centrafrique, est "désastreuse" à cause de la présence de groupes armés en » ...la suite
Les Antibalaka aile Ngaïssona n’ont pas apprécié les rencontres parallèles de Khartoum à l’initiative des russes et du Soudan et accusent le » ...la suite
La Coordination humanitaire et le ministère de l’action humanitaire ont organisé du 22 au 23 aout une mission autour de Paoua au nord du pays, afi » ...la suite
La police militaire sécurise désormais Bangui avec comme objectif de débusquer les faux soldats ou bien ceux qui ne respecteraient pas les règles » ...la suite
En République centrafricaine, dans la région de Paoua, de violents affrontements entre groupes armés ont déplacé plus de 70 000 personnes en déc » ...la suite
La police militaire sécurise désormais Bangui avec comme objectif de débusquer les faux soldats ou bien ceux qui ne respecteraient pas les règles » ...la suite