Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Economie » Centrafrique : une société chinoise va améliorer l'accès à l'électricité de Bangui
Centrafrique : une société chinoise va améliorer l'accès à l'électricité de Bangui

Xinhua | 05.09.2018 08h59 

 

Le groupe China Gezhouba Group Corporation s'emploiera, d'ici peu, au renforcement de l'usine de production de l'électricité de Boali II, à environ 96 kilomètres à l'ouest de la capitale centrafricaine Bangui, dans le but d'augmenter de cinq mégawatts la capacité de productions de cette usine, a appris Xinhua mardi de la délégation centrafricaine au Sommet de Beijing 2018 du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA).

L'un des objectifs de cette coopération est d'améliorer la distribution de l'électricité à Bangui et ses environs. L'acte d'engagement de la réalisation du marché des travaux d'électricité de Boali II, financés par la Banque Africaine de Développement, a été signé dimanche en marge du Sommet de Beijing, en présence du président centrafricain Faustin-Archange Touadéra et de l'ambassadeur de Chine en Centrafrique, Chen Dong.

La localité de Boali est dotée de trois usines de production hydroélectrique, Boali I, produit de la coopération franco-centrafricaine depuis 1954, Boali II acquise grâce à la coopération avec la Yougoslavie en 1978, enfin, Boali III, ne disposant pas jusque-là d'une turbine au bas du barrage. Les usines de Boali I et de Boali II sont obsolètes, ne répondant plus aux besoins des habitants de la capitale et de ses environs, d'où les récurrents délestages entretenus par l'Energie centrafricaine (ENERCA).

(Rédacteurs :Wei SHAN, Yishuang Liu

2 commentaires

N
POURQUOI VEUT-ON TOUJOURS FAIRE DES RAJOUTS DE TURBINES A BOALI ? ON A BOALI 1, BOALI 2, 3 ET BIENTÔT BOALI 4, 5....9, 10 ETC ETC. ET POURTANT MALGRE CES RAJOUTS DE TURBINES A BOALI, BANGUI ET SES BANLIEUES MANQUENT CRUELLEMENT D'ELECTRICITE EN PLUS AVEC LE PEU, IL Y A DE NOMBREUX DELESTAGES DEPUIS QUELQUES DECENNIES.ELLEMENT D'ELECTRICITE EN PLUS AVEC LE PEU, IL Y A DE NOMBREUX DELESTAGES DEPUIS QUELQUES DECENNIES. DOIT-ON TOUJOURS S'ENTÊTER A MULTIPLIER DES CENTRALES HYDROELECTRIQUES QUI NE SERVENT AUTOUR DE LA SEULE CHUTE DE BOALI ? POURQUOI NE PAS SE TOURNER VERS UNE SOLUTION SÛRE ET PERRENNE POUR METTRE FIN A LA GALERE ET PENURIE D'ELECTRICITE ? OR, UN PEUPLE SANS ELECTRICITE A L'HEURE DU NUMERIQUE EST UN PEUPLE CONSIDERE COMME MORT. MAIS A MON AVIS POUR RESOUDRE CE PROBLEME, IL Y A UNE BONNE SOLUTION AILLEURS. IL FAUT QU'ON EXPLOITE LA GRANDE CHUTE DE LA KOTTO AVEC SON DENIVELE TRES IMPORTANT PERMETTANT DE TOURNER DES TURBINES PUISSANTES A PARTIR D'UNE SOURCE D'EAU QUI NE TARIT PAS EN SAISON SÊCHE. POURQUOI NE PAS EXPLOITER CETTE RESSOURCE NATURELLE QUE DIEU NOUS A DONNE GRATUITEMENT ? CE PROJET, SI LE GOUVERNEMENT PENSE A LE REALISER DEVRA DONC S'ARTICULER SUR LA REALISATION D'UNE CENTRALE HYDROELECTRIQUE SUR LA CHUTE DE LA KOTTO DANS SA PREMIERE PHASE, VIENT ENSUITE LE TRANSPORT DEPUIS LE POINT DE PRODUCTION A LA CHUTE DE LA KOTTO JUSQU'A LA CONNEXION AVEC LA CENTRALE DE BOALI. LA CENTRALE DE BOALI S'AJOUTANT A L'OFFRE DE LA KOTTO PERMET LA COUVERTURE PERMANENTE ET TOTALE DE TOUTES LES POPULATIONS DE BANGUI ET SES ENVIRONNANTS. UN TEL PROJET PERMET D'ELECTRIFIER NON SEULEMENT BANGUI, MAIS EGALEMENT TOUTES LES VILLES LE LONG DU TRANSPORT DEPUIS LA REGION DE LA KOTTO JUSQU'A LA CAPITALE. A NOS AUTORITES, POURQUOI NE PAS REFLECHIR AVEC CES CHINOIS SUR UN TEL PROJET POUR METTRE FIN A LA SOUFFRANCE DES CENTRAFRICAINS EN MATIERE D'ELECTRICITE ? » lire la suite
N
A PROPOS DES POPULATIONS DE NOS VILLAGES LOIN DE MENER LA VIE AVEC L'ELECTRICITE, IL EST INUTILE DE GARDER TOUT L'ESPOIR SUR L'ETAT DEJA SUBMERGE PAR TOUS LES PROBLEMES OU D'ATTENDRE L' ARRIVEE DES AIDES EXTERIEURES. IL FAUT QUE LES CENTRAFRICAINS AIENT DE L'IMAGINATION ET APPRENNENT A SE DEBROUILLER SEULS. PAS BESOIN FAUT QUE LES CENTRAFRICAINS AIENT DE L'IMAGINATION ET APPRENNENT A SE DEBROUILLER SEULS. PAS BESOIN D'ÊTRE FORCEMENT INGENIEUR POUR FABRIQUER AVEC LES MOYENS DE BORD DU COURANT ELECTRIQUE. OR, POUR PRODUIRE LE COURANT ELECTRIQUE EXPLOITABLE, IL SUFFIT SEULEMNT DE FAIRE TOURNER UN ALTERNATEUR AVEC N'IMPORTE QUELLE FORCE MECANIQUE POUR QUE LA MAGIE S'OPERE. C'EST CE SYSTEME QUI EST UTILISE POUR PRODUIRE LE COURANT ELECTRIQUE PAR LES GROUPES ELECTROGENES, PAR LES CENTRALES HYDROELECTRIQUES ET MÊME PAR LES CENTRALES NUCLEAIRES. POURTANT DIEU A MIS A PROFUSION A NOTRE DISPOSITION UNE RESSOURCE NATURELLE ET EXCEPTIONNELLE: LES COURS D'EAU PARTOUT DANS NOTRE PAYS ET QUI COULENT DURANT TOUTE L'ANNEE. L'EAU QUI COULE TOUTE SEULE EST UNE FORCE MECANIQUE NATURELLE QUI NOUS PERMET DE FAIRE TOURNER LES ALTERNATEURS ET AVOIR L'ELECTRICITE. IL Y A D'AUTRES SOURCES D'ENERGIE BIENSUR POUR PRODUIRE L'ELECTRICITE TELLES QUE LE SOLEIL QUI ILLUMINE CHEZ NOUS EN LONGUEUR DE JOURNEE, LE VENT AUSSI ET MÊME LA QUANTITE ENORME DES ORDURES MENAGERES ABANDONNEES DANS LA NATURE ET TOTALEMENT INEXPLOITEES. DANS LE CAS DE NOS VILLAGES, NOUS PRIVILEGIEONS SURTOUT LE SYSTEME HYDROELECTRIQUE. AFIN DE REUSSIR LA PRODUCTION FACILE, SIMPLE ET NON COÛTEUSE DE COURANT ELECTRIQUE EN MILIEU RURAL POUR CE GENRE D'INSTALLATION, LA SOLUTION CONSISTE A DEVELOPPER UNE MINI CENTRALE HYDROELECTRIQUE SUSCEPTIBLE D'ALIMENTER UN TOUT PETIT VILLAGE DE QUELQUES CASES OU UNE PETITE FERME. TROIS (3) ELEMENTS ESSENTIELS SUFFISENT POUR LA REALISATION: 1° IL FAUT AVOIR UN PETIT RUISSEAU NON LOIN DU VILLAGE ET QUI NE TARIT PAS. CE PETIT PASSAGE D'EAU DOIT SE SITUE EN HAUTEUR PAR RAPPORT AU SITE DE PRODUCTION DU COURANT ELECTRIQUE. INUTILE DE RÊVER A UNE CHUTE D'EAU PUISSANTE ET VROMBISSANT COMME CELLE DE BOALI OU DU NIAGARA OU A UNE RIVIERE OU UN FLEUVE POUR CONSTRUIRE UNE MINI CENTRALE HYDROELECTRIQUE. 2° DES TUYAUX EN PVC OU EN BETON MIS BOUT A BOUT POUR CANALISER UNE PARTIE DE L'EAU DU HAUT JUSQU'EN BAS A L'ENDROIT OU SE TROUVE L' ALTERNATEUR GENERATEUR DE COURANT. 3° L' ALTERNATEUR OU GENERATEUR DE COURANT EST ASSOCIE A UNE TURBINE. PRINCIPE: UNE PARTIE DE L'EAU CANALISEE ET CONDUIT DU HAUT VERS LE BAS DU SITE PASSE PAR LE TUYAU ET EST PROPULSEE AVEC PUISSANCE A SA SORTIE SUR LES PÂLES DE LA TURBINE QUI TOURNE ET ENTRAÎNE L'ALTERNATEUR EN ROTATION QUI LUI A SON TOUR PRODUIT L'ELECTRICITE. OR, JE TIENS A RAPPELER QUE LE MATERIEL LE PLUS IMPORTANT DE CE TYPE D'INSTALLATION, C'EST L'ALTERNATEUR. MAIS CHEZ NOUS, ETANT UN PAYS PAUVRE, POURQUOI NE PAS COMMENCER PAR EXPLORER LA PRODUCTION DU COURANT EN MINI CENTRALE AVEC UN ALTERNATEUR DE 24 V CONTINU VOIR MODELE SUR LES GROS ENGINS DE GENIE CIVIL ? ON FAIT FIXER EN BOUT D'ARBRE DE L' ALTERNATEUR DES PÂLES QUI TOURNERONT PAR LA PUISSANCE DE JET D'EAU ET LE TOUR EST JOUE POUR AVOIR LE COURANT EN PERMANENCE CHEZ SOI. ENSUITE SI ON LE DESIRE, A L'AIDE D'UN CONVERTISSEUR, ON PEUT TRANSFORMER LES 24 V CONTINU EN 220 V ALTERNATIF ET EN FAIRE TOUT CE QU'ON VEUT AVEC CE COURANT DANS LE VILLAGE. LE TOUR EST DONC JOUE COMME UN SIMPLE JEU QUE D'ATTENDRE LES CHINOIS OU LES OCCIDENTAUX. VOILA, LES IDEES NE MANQUENT PAS. POURQUOI LES CENTRAFRICAINS NE VEULENT PAS ALLER VERS L'AVENTURE DE TENTATION, DE CREATION, D'ADAPTATION DE CONNAISSANCES TECHNOLOGIQUES, SCIENTIFIQUES, DE L'INNOVATION ? LE DEVELOPPEMENT CONSISTE A FAIRE DES EXPERIENCES A PARTIR DE CE QUE NOUS DISPOSONS NATURELLEMENT EN NOUS SANS ATTENDRE DES FINANCEMENTS QUI NE VIENDRONT JAMAIS. IL NE S'AGIT PAS D'ATTENDRE L'ETAT OU D'ATTENDRE LES GROS PROJETS CHINOIS OU OCCIDENTAUX CAR CES PROJETS DE BIENFAISANCE VENUS DE L'EXTERIEUR NE SONT QU'UN ECRAN QUI NOUS CACHE LES GROS PROFITS QUE CES PUISSANCES TIRENT SUR NOS DOS A COUR ET A LONG TERME. NOUS DEVONS SAVOIR DONC QUE LES EFFORTS POUR L'ELEVATION DE NOTRE NIVEAU DE VIE DEPEND DE NOTRE DETERMINATION A CREER, A DEVELOPPER ET A INNOVER. LES INVENTIONS C'EST PAR NOUS. LES RECHERCHES ET INNOVATIONS C'EST A NOUS DE LES FAIRE. L'APPLICATION D'UNE TECHNOLOGIE ADAPTEE C'EST PAR NOUS AVEC NOS PROPRES MOYENS DE BRICOLEURS. C'EST AINSI QU'ON POURRA NOUS DEVELOPPER CAR LE PEUPLE DU 21 ème SIECLE SANS ELECTRICITE EST UN PEUPLE PERDU ET CONDAMNE A RESTER ESCLAVE DES AUTRES. » lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
En Centrafrique, le ministre des mines annonce une chute considérable de la production du diamant dans le pays depuis la reprise des exportations en » ...la suite
Le ministre des Mines et de la Géologie, Léopold Mboli Fatrane, a pris, lundi 4 février 2019 à Bangui, un arrêté portant saisie conservatoire de » ...la suite
Soucieux du développement rural en République Centrafrique, le Représentant de l’Organisation des Nations-Unies pour l’Alimentation et l’Agri » ...la suite
Je voudrais tout d’abord remercier très sincèrement le Commissaire Paix et Sécurité de l’Union africaine, Monsieur Chergui et Monsieur le Secr » ...la suite
Un groupe d’expert onusien révèle que la principale source de financement des groupes armés en Centrafrique est le trafic de diamant. C’es » ...la suite
En Centrafrique, le trafic de diamants continue de financer les groupes armés. C'est une des conclusions du rapport du groupe d'experts des Nations u » ...la suite
La production de diamants bruts en République centrafricaine a connu une lourde baisse cette année. D'après, le ministère en charge du secteur min » ...la suite
Plus qu’une surprise, le port de Douala vient de recevoir à Paris l’Oscar du leadership et de l’innovation . Cette infrastructure qui a per » ...la suite
La Banque africaine d'import-export (Afreximbank) a une nouvelle recrue : la Centrafrique. Le pays de Faustin-Archange Touadéra a officialisé son ad » ...la suite
Félix Moloua, ministre de l’Economie et Joël Tokindang Sibaye, le Représentant de la Banque africaine de développement (Bad) en Centrafrique ont » ...la suite